Presse

 

Chaque année, le froid et la neige paralysent notre réseau routier

Certains hivers ont vu le trafic routier totalement paralysé, bloquant des milliers d’automobilistes avec leurs familles sur la route des sports d’hiver, les obligeant à camper dans leur voiture, exposés au froid ou à rechercher dans l’urgence des hébergements de secours. Ces événements ne sont pas l’apanage des régions de montagne, on peut se souvenir aussi de la paralysie totale de Paris en 2010 et de l’ouest de la France en 2013.

Parmi les causes identifiées, l’absence d’un équipement pneumatique adapté a été souvent pointée du doigt. Il suffit que quelques véhicules non équipés ne puissent plus progresser pour qu’un réseau routier soit totalement bloqué.

L’hiver dernier, par contre, a été particulièrement clément, à l’exception d’une alerte météo fin octobre qui a paniqué les automobilistes qui n’avaient pas anticipé et qui ont dû s’équiper dans la précipitation pour les vacances de la Toussaint. La diversité du parc automobile et l’étendue des gammes de pneumatiques compliquent la recherche de références spécifiques et nécessitent un délai pour leur approvisionnement. Chez Allopneus.com qui dispose du plus large stock multimarques disponible sans délai en France et d’une organisation très réactive, c’est l’afflux subit de commandes qui a saturé les transporteurs et retardé les livraisons, alors que les utilisateurs étaient particulièrement pressés de recevoir leurs pneumatiques.

 

Quel impact sur les automobilistes ?

Parmi les automobilistes sondés, 23,45 % résident dans une région où les épisodes neigeux sont réguliers et 10,37% là où il y a il a un fort enneigement. 6,01% se déplacent dans toutes les régions (grands rouleurs) et 14,29% se rendent occasionnellement dans les régions de montagne. Les autres, 45,88% habitent dans une région où les épisodes neigeux sont rares.

46,94% utilisent leur véhicule partiellement ou totalement pour usage professionnel et 53,07% uniquement pour usage personnel.

La diversité des répondants est la preuve que le sujet préoccupe tous les automobilistes, et pas uniquement ceux qui sont confrontés quotidiennement à la neige ou ceux qui roulent beaucoup.

Ils confirment qu’ils appréhendent de rouler en l’hiver. 79,38% (91,84% en 2016 - 81,73% en 2015 - 83,27% en 2014) des automobilistes interrogés redoutent avant tout les risques de verglas, alors que 33,42% (52,27% en 2016) craignent le brouillard et 17,96% (37,31% en 2016) les chutes de neige. Faut-il voir dans l’évolution de ces chiffres l’impact d’un dernier hiver très clément ? Les automobilistes ont-ils déjà oublié les difficultés des hivers précédents ?

11,74% (17,02% -15,92% - 13,72%) disent avoir déjà été immobilisés sur route enneigée ou verglacée, 9,97% (12,83% - 9,72% - 12,55%) ont du renoncer à circuler en voiture et 8,16% (10,50% - 9,72% - 8,74%) ont perdu le contrôle de leur voiture. 5,93% seulement redoutent les effets du froid sur route sèche, la dégradation de l’adhérence des pneumatiques dans ces conditions est manifestement ignorée par la grande majorité d’entre eux.

80,99% d’entre eux (65,90% - 72,19% - 62,16%) considèrent que le pneu hiver est une solution indispensable ou efficace. Ce chiffre et sa progression indiquent qu’il y a une véritable prise de conscience sur l’intérêt d’un équipement adapté aux conditions climatiques pour la mobilité et la sécurité.

 

Pour une évolution de la législation ?

Lors des importants épisodes neigeux cités plus haut, la presse ne manque pas d’établir des comparaisons avec les pays limitrophes qui ont la réputation de circuler mieux, même dans de plus mauvaises conditions climatiques. Dans ces pays, ce sont des législations spécifiques qui rendent les pneus hiver obligatoires soit sur des régions déterminées, sur certains axes routiers (Italie par exemple), soit en fonction des conditions climatiques (Allemagne).

Sur la question de l’évolution de la législation, 69,76% considèrent que d’une manière ou d’une autre, l’équipement doit être rendu obligatoire contre 63,42% en 2016, 66,49% en 2015 et 55,34% en 2014. Dans le détail 21,02 % (18,51% - 22,71% - 15,85%) des sondés sont favorables à une obligation d’équipement sur l’ensemble du territoire, et 42,07% (33,26% - 32,95% - 11,01%) dans les régions de montagne. Par contre 6,67% (11,65% - 10,83% - 28,48%) pensent que l’équipement ne devrait être obligatoire que lors des grandes vagues de froid. On constate un important transfert de l’équipement opportun en fonction des conditions météorologiques vers l’équipement de précaution en début de saison.

 

Un manque d’information ?

Dès que les températures passent en dessous des 7°C, c’est à dire dans toutes les régions de France métropolitaine en hiver, les pneus été perdent de leur efficacité. Equiper son véhicule de quatre pneus hiver devrait donc être un réflexe chez les automobilistes qui

doivent se déplacer. Les pneus hiver modernes bénéficient de technologies sophistiquées avec des bandes de roulement extrêmement complexes et des gommes très élaborées leur permettant de conserver une efficacité optimale en motricité, en freinage et en comportement dans toutes les conditions hivernales : sur la neige ou le verglas, sur chaussée humide et même sur route sèche.

19,30% (21,37 % en 2016) des sondés déclarent qu’il faut s’équiper dès que les températures fraichissent, 37,63% (33,54%) en novembre. Il y a une bonne logique dans ces intentions, mais 12,23% (9,10 %) seulement positionnant l’équipement hiver lors du passage à l’heure d’hiver. Bien qu’il y ait une petite progression, le message pourtant simple « Heure d’hiver – Pneus d’hiver » n’est pas encore bien intégré.

Si 49,31% (34,38 %) répondent que la perte d’efficacité des pneus été se situe à 7°, 24,74 (26,81%) la positionnent à 0°, 10,08% (12,24%) à -7° et 15,86% (26,57%) ne savent pas. Et 21,91 % (25,70%) pensent encore que deux pneus suffisent….Les automobilistes sont de mieux en mieux informés, mais il y a encore beaucoup de pédagogie à faire…

Il faut également rappeler que sur le plan écologique, l’utilisation de pneumatiques adaptés permettrait de limiter l’épandage de sel. C’est en moyenne 1  million de tonnes qui seraient répandues sur les routes chaque année et jusqu’à quasiment 2 millions lors des hivers rigoureux et cette pratique a d’évidentes conséquences écologiques directes sur la faune et la flore, en particulier dans les milieux aquatiques. Indirectement, le sel contribue à disperser dans la nature des métaux provenant des carrosseries.

 

Et dans les faits ?

La conséquence de ces prises de conscience est que 43,47% déclarent leur intention de rouler en pneus hiver (30,81% - 35,75% - 24,25%), prouvant que l’intention d’équipement progresse régulièrement. Pour mémoire, selon les années et les conditions météorologiques, la part de vente des pneus hiver neufs se situe entre 13 et 17%.

Si cette tendance est rassurante, il apparaît aussi que 37, 33% des usagers retarderont voire annuleront leur intention d’équipement si les conditions climatiques sont clémentes.

L’analyse détaillée des comportements (plusieurs réponses étant cumulables) montre que les freins se situent au niveau du prix avec 33,82% (44,38% en 2016), de la disponibilité 7,70% (9,07%) et de contraintes pratiques (stockage, temps à consacrer, alternance des pneus été / hiver) la nécessité d’alterner avec 44,22% étant une des plus importantes.

 

Le pneu 4 saisons ?

Celle-ci va t’elle pousser les automobiliste à s’intéresser à cette solution alternative ? La mise sur le marché d’une offre généralisée de pneus 4 saisons ou assimilés avait motivé l’introduction d’une question supplémentaire l’an dernier.

Si 29,44% (33,32%) déclarent vouloir rester en pneus été, 27,09% (35,87%) rouleront en pneus 4 saisons. Ce niveau confirme l’impact des fortes campagnes d’information lancées par les manufacturiers et distributeurs, mais la baisse des intentions d’équipement au profit des « vrais » pneus hiver prouvent une prise de conscience de leur efficacité limitée dans des conditions d’enneigement : 57,10% (48,68%) pensent que leur efficacité est limitée en cas de fortes chutes de neige, 10,91% (14,68%) pensent que leur efficacité est équivalente à celle d’un pneu hiver et 31,99% ne savent pas.

Si ces variations indiquent que les utilisateurs ne cernent pas bien encore le positionnement de ce nouveau produit, le potentiel du pneu 4 saisons se situe tout de même entre un quart et un tiers du marché.

 

Les SUV en question…

30% environ des véhicules neufs mis sur le marché en 2017 sont des SUV ou des Crossover. Il nous a paru intéressant de questionner les automobilistes sur la confiance qu’ils accordent à ce type de véhicule :  59,87% pensent qu’ils ont un meilleur comportement en hiver, 12,22 % qu’il n’y a pas de différence, et 6,22% moins bon comportement. Si la motricité d’un véhicule à quatre roues motrices est incontestablement supérieure, il semble être oublié que la plupart des SUV mis récemment sur le marché n’ont que deux roues motrices et surtout que le poids supérieur de ces véhicules augmente, même en 4 roues motrices, le risque de perte de contrôle sur le verglas en descente (effet luge).

 

Allopneus.com : un rôle important pour la sécurité sur nos routes en hiver

L’enquête confirme clairement que les automobilistes dans leur grande majorité savent que des pneus adaptés sont essentiels pour leur sécurité et leur mobilité en hiver. Mais il y a encore un écart considérable entre cette prise de conscience (81%), l’intention de s’équiper (43%) et la réalité des achats de pneumatiques hiver (de 13 à 17% du marché selon les années). Les pneus 4 saisons font manifestement évoluer cette situation (27% des intentions d’équipement).

Allopneus.com a bien pris en compte les freins à l’achat : le coût, la disponibilité et le choix et apporte des solutions avec des prix ajustés et une offre très diversifiée y compris sur les références rares ou spécifiques.

Avec la mise en opération début octobre 2017 du méga-entrepôt de Valence en complément de l’entrepôt de Oignies, la  capacité globale de stockage sera portée à 5000 références et 600 000 pneus hiver et 4 saisons. La capacité d’expédition de 50 000 pneus par jour et la proximité de Valence avec les zones blanches permettront de raccourcir significativement les délais de livraison pour des produits souvent demandés en urgence, en particulier lors d’alertes météo.

 

Sources :

  • Sondage national Allopneus.com mené du 1 au 5 septembre 2014 auprès de 5124 automobilistes via SurveyMonkey
  • Sondage national Allopneus.com mené du 13 au 21 octobre 2015 auprès de 5617 automobilistes via SurveyMonkey
  • Sondage national Allopneus.com mené du 13 septembre au 17 octobre 2016 auprès de 2364 automobilistes via SurveyMonkey
  • Sondage national Allopneus.com mené du 6 au 28 septembre 2017 auprès de 4747 automobilistes via SurveyMonkey

Contacts Presse

Coralie MASSELOT
Directrice Marketing
presse@allopneus.com

Valérie LESEIGNEUR
Agence VLC 
valerie@agencevlc.com

Allopneus en bref

Créée en 2004, Allopneus.com est une société 100% française, dont le siège social est basé à Aix-en-Provence.

Allopneus.com propose le plus large choix de gammes du marché (pneus tourisme, utilitaires, 4x4, motos, quads, agricoles et poids lourds ainsi que jantes alu et jantes tôle). Les accords directs avec l’ensemble des manufacturiers d’envergure mondiale permettent de proposer en permanence des prix très compétitifs.

Allopneus.com offre des solutions de montage pour tous les pneus (6 000 centres de montage de pneus agréés pour les pneus tourisme et un service exclusif de montage à domicile qui couvre aujourd’hui 90 % du parc automobile).

La capacité totale de stockage en propre est d’ 1,250 millions de pneus avec près de 30 000 références et la capacité d’expédition quotidienne peut atteindre 50 000 pneus.

En 2018, le site a commercialisé près de 4 millions de pneus (toutes catégories confondues) se positionnant comme la première enseigne de vente de pneus en France. Avec une part de marché de près de 10% sur les produits grand public.

Le site www.allopneus.com reçoit annuellement 30 millions de visites totalisant près de 200 millions de pages vues.

En 2019, le groupe a entamé son internationalisation avec l’ouverture de la Belgique, des Pays-Bas et de l’Espagne.

Contact

 Allopneus SAS, 13090 Aix-En-Provence

0 892 460 900

Lun - Ven : 8:30 - 18:30

Instagram